Meilleurs Apprentis de France

Une belle aventure

Mr Tarquini est là, le collier Tricolore avec la médaille de MOF autour du cou, il va prendre la parole…

Je regarde Marion, cette jeune fille qui a mis toutes ses tripes, depuis longtemps rester sur le fil, entre envie de réussir et désespoir de rater. Son père est là, lui aussi réprimant très difficilement ses larmes.

Puis c’est l’annonce, la libération, l’explosion ! le bonheur !

Ce sera l’or départemental et, surtout, l’or régional !! sésame pour continuer l’aventure en Finale au Salon Serbotel à Nantes, devant du public !

Déjà des interrogations naissent … mais Carpe Diem !

A ce moment le chemin parcouru me revient en mémoire, plus 1 an 1/2 avant le concours du croissant d’Isigny. Déjà cette envie de se dépasser, la déception d’avoir échoué en finale malgré un investissement hors normes, des camarades de classe peu amènes.

En octobre, Marion se cherchait un but/challenge pour occuper les fins de journée au lycée. Après avoir contacté Mme Ferron, secrétaire des Meilleurs Apprentis de France (MAF) , je reçus le règlement, le sujet vint plus tard, mais je donnais à Marion ces documents, comme un os à ronger ! Le ver était dans le fruit … et la date limite des inscriptions le 31 janvier. Il n’y avait plus qu’à attendre, le temps fera son office.

Le dernier dimanche avant la clôture des dépôts de dossier, elle m’envoie la photo de l’écran d’ordinateur, ça y est c’est parti !

Première étape, le stage en entreprise va bientôt être à faire, donc direction Paris à la Grande épicerie de Paris sous la houlette de Nicolas Queruelle et de son bras droit Maxime Faintreny. De là , c’est le pain nutritionnel qui sera adopté : farine de châtaigne bio, farine de Tradition, mélange de graines et cranberries.

Retour au lycée, nos entraînements reprennent les soirs. Cependant il y a le bac aussi, mais la force et la ténacité sont là. Il y a toujours un collègue présent pour guider, Merci Mr Bouclé et Mr Spohr. Travail sur la brioche.

On approche de cette fin d’année et toujours pas date mais le travail continu.

Dernière période de stage, le concours est dans 4 semaines, un maître de stage qui voit le diamant qui est en train de se révéler, Mr Richard va lui aussi faire jailli quelques facettes, mise en place de la pièce artistique.

La Viennoiserie feuilletée, on va se servir du concours de l’an passé, le chausson revisité : pommes au four caramel et romarin, insert citrons et poivre de Timut, craquelin sur farine de Gaude.

Voilà , les acteurs de la pièce sont en place, un dernier coup de pouce de la direction du lycée Marc Godrie, le proviseur Mr Leray en tête, qui palliera à mon manque de pratique de l’administration éducation Nationale avec bienveillance, ainsi que l’intendant Mr Thomas.

C’est le travail d’une équipe soudée autour du projet d’une élève.

Derniers ajustements, samedi soir : photos de la pièce finalisée, à distance. L’échange continue. Rendez-vous pris le dimanche à 14h, le fournil est encore à nous. 6 mains préparent, chargent la voiture. On plaisante car la pression est un peu présente.

3h de route…. On arrive à Blanquefort en Gironde, finalement c’est papa le plus tendu ! La nuit va être longue …

Petit déjeuné, léger pour tous ! Départ rapide, besoin d’y être.

Arrivés à l’Institut des saveurs de Bordeaux, accueil chaleureux, installation du poste de travail, c’est parti … 8h à regarder, essayer d’encourager.

La dernière heure est dure, on sent que le temps va manquer, mais il faut rester concentré coûte que coûte ! Enfin tout sort du four, vite la salle de présentation, l’assemblage de la pièce directement sur le buffet, la tension est à son comble, les yeux sont rougis par l’effort et les larmes, la peur de rater. Des brûlures aux avants-bras attestent que plus rien ne compte.

ça y est, ouf ! Explosion de pleurs, je sors avec la Miss, de l’air pur, le rythme cardiaque redescend. Toutes les frustrations ressortent dans une explosion de larmes. Papa réconforte aussi, mais le moment est difficile.

Le rangement commence, des regrets fusent, le président du jury m’appelle, on s’enferme, les jurys sont là .

Le résultat m’est annoncé, mais aussi La question : sera-t-elle capable de continuer pour disputer la Finale ?

Je me fais avocat : un plaidoyer de combat ! ne vous a-t-elle pas convaincu toute cette journée ?

Bien sûr !!

Il est temps de faire rentrer tout le monde pour l’annonce.

Je vais vers Papa cette poignée de main :  « c’est bon ! »

Il mettra quelques minutes à comprendre et réaliser la montagne que sa fille a gravie, les larmes de ce Monsieur sont belles, c’est de la joie et de la fierté.

Tout le monde est réuni, les candidats font face.

Mr Tarquini est là, le collier Tricolore avec la médaille de MOF autour du cou, il va prendre la parole …

Le travail commence …..

Merci à :

  • Mr Leray, Proviseur du Lycée
  • Mr Thomas, Intendant du Lycée
  • Mr Queruel, Chef exécutif du pôle boulangerie de la Grande épicerie de Paris
  • Mr Faintreny Maxime, Second du pôle boulangerie de la Grande épicerie de Paris
  • Mr Richard, Artisan à Bourgueil
  • Aux collègues du lycée Marc Godrie
    • Mr Bouclé Pierre
    • Mr Spohr Jean-Marc
    • Mr Berthonneau David
    • Mme Cerclet Maryline

Enfin merci beaucoup, énormément, à Mlle LEBLANC Marion de me faire vivre ces instants merveilleux .

Gilles Faintreny